L’Office du Tourisme Communautaire des Portes de l’Eure, sous statut d’Etablissement à caractère industriel et commercial (EPIC) depuis 2005, s’est vu confier par la Communauté d’Agglomération des Portes de l’Eure (Cape) les responsabilités et missions suivantes :

– Assurer l’accueil et l’information des touristes sur le territoire de la Cape,

– Assurer la promotion touristique du territoire de la Cape,

– Mettre en application la stratégie de développement touristique élaborée par la Cape dans le cadre de son contrat d’agglomération,

– Contribuer à assurer la coordination des interventions des divers partenaires du développement touristique local, favoriser et développer les synergies avec les professionnels locaux du tourisme,

– Mettre en place des tableaux de bord de suivis de la fréquentation touristique du territoire,

– Créer, promouvoir et vendre des produits touristiques,

– Gérer et/ou exploiter pour le compte de la Cape des équipements touristiques, de loisirs ou culturels en lien avec le tourisme,

– Contribuer à l’animation touristique du territoire et organiser directement ou en partenariat un ou des événementiels culturels, touristiques, voire sportifs, etc.

– Percevoir la taxe de séjour instaurée depuis 2010 sur le territoire de la Cape.

Tarif 2016  de la taxe de séjour :

Nature de l’hébergement – Tarif applicable à compter du 1er janvier 2016
Meublés de tourisme 5 épis : 1,50€
Meublés de tourisme 4 épis : 1,30 €
Hôtel 3 étoiles : 0,90 €
Meublés de tourisme 3 épis : 0,75 €
Hôtels 2 étoiles: 0,75 €
Meublés de tourisme 2 épis : 0,65 €
Hôtels 1 étoile : 0,65 €
Meublés de tourisme 1 épi : 0,55 €
Chambres d’hôtes : 0,75 €
Hôtels et meublés de tourisme sans étoile et non labellisé : 0,50 €
1 et 2 étoiles (et tout autre label) camping, caravanage, hébergement de plein air et port de plaisance / halte fluviale : 0,20 €
Hébergement collectif : 0,20 €
Quai croisières – Halte fluviale (équivalent port de plaisance) : 0,20 €

Les exonérations :

– Tous les mineurs
– Les titulaires d’un contrat de travail saisonnier employés sur le territoire
– Les personnes bénéficiaires d’un logement d’urgence ou d’un relogement temporaire
– Les personnes qui occupent des locaux dont le loyer hebdomadaire est inférieur à 50 €